01. Aperçu historique du bain de transpiration

Différents bains de transpiration ont été connus à travers les époques, parmi plusieurs peuples, tant primitifs que civilisés. En règle générale, les coutumes relatives aux bains ont, pendant des milliers d’années, été rattachées aux cultures traditionnelles des peuples: à la guérison des maladies, aux rites religieux, aux exercices corporels, à la distraction et aux relations sociales. A l’Inde, on connaissait le bain de transpiration notamment dans la guérison de maladies.

Dans le bain de transpiration des Indiens d’Amérique, des pierres chauffées à l’extérieur d’une tente basse, ou d’une hutte de pierre, de terre ou de bois, y ont été introduites et les baigneurs se sont rangés autour des pierres.
On jetait de l’eau sur les pierres, ceci faisant partie d’un rite religieux. Ensuite, on allait se vautrer dans du sable, et pour finir, on se rinçait à l’eau fraîche. Les Mayas et les Aztèques avaient, dans le temps, il y a bien 1200 ans, des établissements de bains de saunas. Ces saunas ont été découverts par des archéologues dans le village de Maya à  Cuello.

Sauna anno 900 v. Chr.

Sauna anno 900 av.  J.-C.

En Grèce, lors des fouilles, on a découvert des établissements de bains qui datent des temps d’avant Homère (env. 700 av. J.-C.). Plus tard, les bains constituaient une partie importante des gymnases où l’on exerçait les sports, les arts et les sciences. Dans un établissement de bains grec, on transpirait alternativement dans un air sec, puis dans air humide, et on se rinçait dans de l’eau chaude, puis dans de l’eau fraîche.

Les bains à la grecque ont gagné Rome au 4ème siècle av. j.-C., et là, ils sont devenus de grands établissements à activités variées (thermae), des endroits de fréquentation, avec bibliothèques, etc. Un bain comportait principalement la transpiration dans une salle sèche et chaude, et un rinçage à l’eau fraîche.

Au 17ème siècle, les bains de transpiration ont disparu presque entièrement de l’Europe, à l’exception des régions habitées par les tribus finnoises notamment. Ailleurs la tradition du bain de transpiration s’est conservée le plus longtemps en Scandinavie et les villages écartés des Alpes. Il est probable que l’on utilisait le bain de transpiration Irlandais déjà au 11ème siècle. A l’intérieur d’une construction de pierres entassées les unes sur les autres bouchée et en partie couverte de tourbe, ont faisait brûler de la tourbe ou des ramilles. Lorsque la construction de pierres était assez chauffée et le feu éteint, on enlevait la braise, on mettait du roseau, de la tourbe, etc. par terre, et on entrait dans la hutte en rampant par la basse ouverture, afin de transpirer. Cette coutume à disparu au 19ème siècle.


Sauna anno 500

Sauna anno 500

Le bain de vapeur Russe ou banya était à l’origine une construction de troncs de bois contenant un fourneau de pierres. On créait de la vapeur, non seulement en jetant de l’eau sur les pierres mais aussi dans des casseroles d’eau. Le massage a fait partie du bain. Le bain de vapeur russe s’est répandu dans une certaine mesure en Europe centrale au 18ème siècle.

Sauna anno 1500

Le sauna finnois – le « kyly », bain finnois de l’est  est quelque peu différent des bains décrits ci-dessus. Un sauna signifie un bâtiment de bois ou une pièce revêtue de bois, construit en vue de bains de transpiration, qui est chauffé au moyen d’un fourneau de pierres, le « kiuas », et dans lequel on varie fortement l’humidité de l’air durant le bain en jetant de l’eau sur les pierres chaudes. Le bain consiste en transpiration dans un air sec et chaud, mais qui est nuancé par des vagues de vapeur successives. Pendant et après le bain, on va se rafraîchir dans l’air frais, dans l’eau ou dans la neige. Se fouetter avec un bouquet de branches de bouleau, le « vasta », fait aussi partie du bain de sauna.


Sauna anno 1800

Sauna anno 1800

 

Comment est apparu le sauna en Europe du Nord?

Avant les Finlandais les Estoniens ont découvert le “saun” et les Estoniens ont même construit leur "saun" avant leur maison !

Le “saun” est construit en bois et se compose généralement de deux pièces. La première pièce est une pièce pour se changer et la deuxième pièce est le “saun” lui-même. Il s'agit d'un poêle en bois qui chauffe un certain nombre de grandes pierres siliceuses à haute température. Le préchauffage de ces pierres prend beaucoup de temps, mais l'avantage est que ces pierres conservent la chaleur pendant une longue période. Pour que l'air ne soit pas trop sec, un tonneau d'eau est installé dans la pièce pour que l’eau s’évapore peu à peu. L'eau est également utilisée pour humidifier le corps nu ou les pierres afin que la température monte rapidement dans cette pièce fermée. L'effet de nettoyage du corps se pose surtout en raison de la transpiration qui émane des pores et nettoie ainsi la peau. Le refroidissement à l’extérieur dans les eaux d'un lac ou dans la neige et puis à nouveau dans le “saun” rend la peau plus souple et favorise la circulation sanguine.

Le “saun” existe depuis des siècles et des siècles et est, bien entendu, juste quelque peu différent des bains de vapeur turcs ou autres bains de purification où que ce soit dans le monde. Le fait est que ces rituels de bains sont essentiellement les mêmes : bons pour le corps et l'esprit.

En Finlande, pays de 5 millions d’habitants, il y a plus de 1.500000 saunas, soit un sauna par quatre personnes. Presque chaque famille a son sauna, indépendamment des moyens financiers, et surtout dans les propriétés,
même plusieurs: un annexé au logis principal, un au bord du lac, et encore un à la maison d’été. Même dans les appartements d’immeubles, on installe couramment des saunas familiaux électriques.

La grande percée du sauna dans le monde occidental est survenue pendant les Jeux olympiques de 1935 en Allemagne, car la Finlande a insisté pour que leurs logements dans le village olympique soient équipés d'un
sauna.     

Depuis les années 50 surtout le sauna finnois est en usage dans plusieurs autres pays, notamment en Scandinavie et dans les pays de l’Europe centrale ainsi que, depuis ces derniers temps, aux USA. Ce mode de décontraction et de bain, commun à tous les Finlandais, est cependant devenu dans d’autres pays une marque du standing en premier lieu, et même, des saunas publics sont devenus dans bien des cas des endroits pour se reposer et se rencontrer.



Sauna 2015

Sauna anno 2015

Quelles sont les bénéfices du sauna?

La voie de la relaxation

Depuis toujours, les Finlandais ont pratiqué cette forme unique de bain de chaleur qui apporte détente et bien-être à tout l’organisme.
Aujourd’hui, des millions d’hommes et de femmes prennent régulièrement des bains de sauna. A l’heure où tout est vitesse et compétitivité, ce plaisir simple apporte une relaxation totale et fait disparaître le stress et le surmenage de la vie quotidienne.
Les résultats se caractérisent par un sommeil meilleur, plus réparateur et plus long et une diminution des raideurs musculaires et de la tension nerveuse.
La chaleur provoque une réaction revitalisante sur tout l’organisme.

Une meilleure résistance physique
En habitant l’organisme aux changements de température, le sauna augmente nos aptitudes à surmonter le froid, la chaleur et la fatigue. Il le prémunit ainsi contre les rhumes, sinusites et autres conséquences habituelles du refroidissement.


Une peau saine et éclatante
L’atmosphère sèche et la température élevée du sauna, 75 à 110°C, provoquent une transpiration abondante. Le corps élimine par tous les pores de l’épiderme une sueur chargée de résidus lactiques et d’urée. Après une douche froide, les pores se referment rapidement, laissant votre peau douce et transparente.

Un stimulant pour le cœur et la circulation sanguine
La chaleur provoque la dilatation des vaisseaux et un accroissement de la circulation sanguine. Les organes sont mieux irrigués. Le rythme cardiaque s’accélère légèrement, le cœur se tonifie.

Les effets du sauna sur le poids
Sans constituer à lui seul un traitement amaigrissant, le sauna permet à l’organisme, grâce à son action spécifique par la chaleur sèche, d’éliminer les toxines et cette eau superflue qui sont souvent les causes de la cellulite et de l’embonpoint.

Back to Top